l'Auvergne en relief - StéréAuvergne | Patrimoine Bâti | Eglises romanes | Puy de Dôme | Basilique Notre-Dame-du-Port | Les Chapiteaux du maître sculpteur Rotbertus | le Triomphe des Vertus | la Victoire

la Victoire
Choisir la taille de l’image

Cette face (à gauche) fait partie du chapiteau qui illustre -par des figures allégoriques- le combat des vices et des vertus dont la source est le combat de/pour l’âme (Psychomachie, du poète chrétien Prudence 348-405, un des poèmes antiques les plus cités au Moyen-Âge). L’âme est partagée entre les forces du mal et l’aspiration du bien. Sur cette face, on dénombre quatre personnages : deux combattants en armure debout qui en piétinent deux autres nus tirant la langue d’un air vaincu. Ces deux êtres terrassés représentent les vices car celui de droite s’accroche à la queue du serpent (démon) qui lui lèche la plante du pied gauche. Les personnages en armure rappellent le combattant de la face opposée de la corbeille du chapiteau sur le thème de la charité contre l’avarice. En revanche, ils sont armés de lances ornées d’une bannière (au lieu d’un glaive ou d’une épée) qu’ils plantent dans le haut des épaules des malicieux. Les inscriptions qui commencent sur le tailloir et se terminent sur les boucliers ne laissent pas de doute quant à l’interprétation « LARGI TAS (mais écrit en inverse SAT) / Largesse » à gauche, et « CARI TAS / Charité » à droite. Les inscriptions « TAS » sur les boucliers sont en miroir « SAT » et « TAS », ce qui renforce l’idée que ces deux vertus sont associées. On remarque aussi la symétrie de composition dans l’axe du fruit et le X que forment les lances. La vertu de charité généreuse triomphe sur le péché capital d’avarice. La face sur la droite illustre « le Suicide de la colère », celle sur la gauche illustre « le Donateur ». 

Bibliographie :
- La sculpture à Notre-Dame du Port, Ces pierres qui parlent… Association « Culture et Communication », Paroisse Notre-Dame de Clermont, Commission Diocésaine d’Art Sacré, 2004 ;
- Œuvres sculptées de Notre-Dame du Port à Clermont-Ferrand, Sœur Jean-Baptiste MEUNIER, Florence MARÉCHAL, Didier GRACZ, Édition du Signe, 2012, ISBN 978-2-7468-2801-8 ;
- Notre-Dame du Port : un puissant végétalisme et sa relève architecturale, Jérôme BASCHET, Jean-Claude BONNE et Pierre-Olivier DITTMAR de l'EHESS (Groupe d'Anthropologie Historique de l'Occident Médiéval du Centre de Recherches Historiques GAHOM-CRH).

Photo 2D :

Voir le diaporama


Tags :

Pas encore noté(e)
RSS RSS Feed | Archives | Propulsé par ZenPHOTO