l'Auvergne en relief - StéréAuvergne | Patrimoine Bâti | Eglises romanes | Puy de Dôme | Basilique Notre-Dame-du-Port | Les Chapiteaux du maître sculpteur Rotbertus | la Sentence Divine | Sentense qui veut du bien

Sentense qui veut du bien
Choisir la taille de l’image

Cette face fait partie du chapiteau qui illustre le « Péché originel » relaté par la Genèse. Adam est le premier homme créé par Dieu lors du sixième jour de la Création, à partir de poussières de la Terre. Dieu créa la compagne Ève, à partir d’une côte d’Adam. Il les plaça dans le jardin d’Éden avec la consigne d’être fécond, de manger des végétaux mais avec l’interdiction de consommer les fruits de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, au milieu du jardin. Un serpent incita Ève à fauter en promettant qu’ils n’en mourraient pas « vos yeux s’ouvriront, et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal ». Elle en donna aussi à Adam qui le mangea. C’est la tentation et la faute.

Cette face illustre la sentence divine d’expulsion du Paradis. Dieu sous les traits du Christ (puisque la tête bordée d’un nimbe crucifère) expose sa sentence sur un livre qu’il tient de la main droite. Rotbertus a sculpté « ECCE ADAM CASI UNUS EX VOBIS FAC / Voici qu’Adam est devenu comme l’un d’entre VOUS ». Cette phrase transposée de la Bible (VOBIS/vous remplace NOBIS/nous) rappelle au visiteur qu’il peut être aussi un pécheur. Sur la droite, le personnage barbu commun aux deux faces visibles du chapiteau est le coupable : Adam. Le Christ pose une autre main sur l’épaule d’Adam. Didier GRACZ, Animateur en Pastorale de la Paroisse, a remarqué qu’il s’agit d’une deuxième main droite qui est représentée (en effet, la main serait mécaniquement ouverte vers le visiteur avec le pouce vers le haut s’il s’agissait d’une main gauche). On ne rejette pas avec la main droite dans la tradition mais on bénit, on veut du bien. Adam est rejeté du Paradis mais n’est donc pas abandonné par Dieu.

Bibliographie :
- La sculpture à Notre-Dame du Port, Ces pierres qui parlent… Association « Culture et Communication », Paroisse Notre-Dame de Clermont, Commission Diocésaine d’Art Sacré, 2004 ;
- Œuvres sculptées de Notre-Dame du Port à Clermont-Ferrand, Sœur Jean-Baptiste MEUNIER, Florence MARÉCHAL, Didier GRACZ, Édition du Signe, 2012, ISBN 978-2-7468-2801-8 ;
- Notre-Dame du Port : un puissant végétalisme et sa relève architecturale, Jérôme BASCHET, Jean-Claude BONNE et Pierre-Olivier DITTMAR de l'EHESS (Groupe d'Anthropologie Historique de l'Occident Médiéval du Centre de Recherches Historiques GAHOM-CRH).

 

Photo 2D :

Voir le diaporama


Tags :

Pas encore noté(e)
RSS RSS Feed | Archives | Propulsé par ZenPHOTO