l'Auvergne en relief - StéréAuvergne | Grands Espaces et Nature | Territoire du Lembron | Boudes | Cirque des Mottes ou des Mounouzes | Ravinage des ocres

Ravinage des ocres
Choisir la taille de l’image

(Les couleurs sont impossibles à restituer en anaglyphe rouge-cyan : voir la photographie 2D ci-dessous).

Le cirque des Mottes (ou des Mounouzes) rassemble plusieurs cheminées de fée à proximité du village vignoble de Boudes. Ces mottes sont d'anciennes cheminées de fée qui ont perdu leur chapeau protecteur de basalte qui est tombé par le vent ou le déséquilibre.

Les cheminées de fée offrent l’un des plus étonnants spectacles naturels provoqués par l’érosion. La formation de ces colonnes est ici due à la conjonction de plusieurs éléments : un sol sédimentaire argileux qui est assez facilement érodé par les ruissellements qui produisent des ravines sur falaise ; une couche supérieure plus dure (chapeau de basalte ou de calcaire lacustre) qui résiste plus à l’érosion (gel, infiltrations) et protège la terre en dessous pour former la colonne. Dans la vallée des Saints (le Colorado Arverne du Lembron, Boudes), la couche résistante supérieure est une coulée basaltique de la période des éruptions des volcans du Cézallier (-8 à -3 millions d’années). Immédiatement en dessous de cette coulée, on trouve une couche de calcaire (lacustre, du grand lac de la Limagne) puis des ocres durcies rougeâtres riches en hydroxyde de fer, parfois nuancées brunes, verdâtres, violacées ou jaunes. À l’époque (fin ère tertiaire, -40 à -8 millions d’années), le lac de la Limagne s’est sédimenté par des dépôts en couches provenant de l’érosion fluviale des sols du Cézallier (sol ferrugineux et argileux produits auparavant par la forêt dense équatoriale du mésozoïque), avec la formation de couche de marne (argile + calcaire), de calcaire lacustre à gastéropodes, de sables aux couleurs variées, de calcaire lacustre à conglomérat avec inclusion de galets, des grès et de l’arkose. Encore en dessous, les premières terres colorées du Lembron datent de -70 à -40 millions d’années. Elles se sont formées par l’altération physico-chimique des roches métamorphiques hercyniennes du socle (granites, gneiss, micaschiste formées en profondeur sous pression et température), sous un climat très chaud alternativement humide ou sec. Ces conditions forment un sol ferralitique (rouge typique des pays tropicaux sous couvert forestier, desséché et déshydraté, fer + alluminium) avec plusieurs dépôts d’altérite composés ici d’argile et de grès à nodules d’hématites rouges (minerai de fer).

Photographie 2D :

 

Voir le diaporama


Tags :

Pas encore noté(e)
RSS RSS Feed | Archives | Propulsé par ZenPHOTO