l'Auvergne en relief - StéréAuvergne | Archéologie | Oppidum de Corent | Fouilles 2010 | Bâtiment K

Le bâtiment K apparaît aux yeux des archéologues comme une zone dédiée aux traitements secondaires et au travail des peaux et/ou du cuir, la finition après tannage avant l’utilisation pour un bourrelier ou un cordonnier. Il contient plusieurs structures de stockage des denrées, marchandises comme la cave [20602] et l'eau (fosse [20618]). La zone du radier [20613], sol plan du bâtiment, a livré de nombreux outils et ustensiles spécialisés dans le travail des peaux (racloir queursoir ou étire pour enlever la peau, racloir curviligne ou couteau en arc de cercle pour écharner et épiler, serpettes ou couteau à croupon/faux destiné à fendre le cuir et à arracher la chaire de l’animal dépecé, couteau croche, lunette à parer pour le nettoyage des peaux, ciseaux de découpe, pinces de trempage, éléments de meules rotatives, alène en bronze pour percer le cuir, tas de cordonnier pour travailler les chaussures. Le rapport de fouille 2010 est disponible sur le site du LUERN.

Rotation autour de la Cave [20602]

Rotation autour de la Cave [20602]

La cave [20602] du bâtiment K est creusée dans le basalte, elle mesure 3.8 m x 3 m pour environ 1.5 m de profondeur. Elle est creusée assez grossièrement en forme de U évasé vers la surface. Les différents objets et mobiliers retrouvés dans le comblement montrent qu’elle fût condamnée vers -50 av JC. Cette cave était sans doute une cave de stockage accessible par des marches depuis le bâtiment K qui abritait une activité artisanale liée au travail de la peau et du cuir (de nombreux outils de tanneur-écorcheur furent découverts à proximité). Le rapport de fouille 2010 est disponible sur le site du LUERN.

Fosse-Citerne [20618]
  • 1

Pas encore noté(e)
Flux RSS de l’album RSS Feed | Archives | Propulsé par ZenPHOTO